Foot : « La CAF prie la Fédération centrafricaine de foot de trouver rapidement un terrain de substitution pour la rencontre contre le Maroc »

CENTRAFRIQUE - MAROCDans sa publication du mercredi 29 juillet, le journal marocain, Al Ahdath Al Maghribia repris par sport.le360.ma  a évoqué le prochain duel entre la République Centrafricaine et le Maroc au compte des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2022. Il a aussi évoqué une lettre envoyée de la CAF au Centrafrique. Al Ahdath Al Maghribia  a rapporté que  » la Confédération africaine de football (CAF) n’en est pas convaincue – que Maroc-Centrafrique se tient à Bangui -, puisqu’elle vient de refuser que le match entre la Centrafrique et le Maroc se joue au stade Barthélémy Boganda à Bangui ».

Selon le même site, la Confédération Africaine de Foot « reproche au stade centrafricain de ne pas répondre au cahier des charges fixé par la CAF et a prié la Fédération centrafricaine de football de trouver rapidement un terrain de substitution où la rencontre pourrait se joueur. Mais la CAF a posé certaines conditions qui devront être respectées par l’édifice sportif qui accueillera la rencontre « .

Ses conditions sont : « la pelouse du stade soit en bon état. Si la pelouse est synthétique, celle-ci doit être munie d’un système d’arrosage homologué par la FIFA. La pelouse synthétique doit également avoir une durée de vie maximum de deux années. Les projecteurs doivent avoir une capacité de 1.200 lux puisque la rencontre aura lieu en soirée. Le terrain devra aussi contenir un système anti-incendie et se trouver à proximité d’un hôpital « .

Nous apprenons aussi qu’  » au cas où ces conditions ne sont pas remplies, le match RCA-Maroc se jouera dans un autre pays ».

Depuis cette lettre de la CAF, aucune réaction officielle des responsables du foot centrafricain.

A titre de rappel, il a été demandé à la République Centrafricaine de procéder à la réfection de « l’aire de jeu, le coté médical, les zones réservées aux spectateurs, les VVIP, VIP, la zone d’accueil, les zones réservées aux médias, le domaine de la télévision et le site d’entrainement », lit-on dans le document envoyé par la CAF. Les travaux ont débuté, mais ont du plomb dans l’aile.

Imbattables à domicile depuis plusieurs années, jouer ses deux matches (Maroc et Mauritanie) à l’extérieur privera les Fauves de Bas-Oubangui de leur chance de qualification à la prochaine CAN, estiment des observateurs du ballon rond.

Fleury Agou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s